IMG_20211105_0001.jpg
 

ANECDOTE

Anecdote (Iran)

Un mercredi de janvier 1979, nous sommes invités à dîner chez l'ambassadeur d'Iran (époux d'une des cousines du Shah d'Iran), grace à S.E. Fontana-Giusti ambassadeur auprès de l'OCDE. Je me souviens avoir dégusté du caviar à la louche ! et lui avoir dit : Vous ne trouvez pas inquiétant la situation politique actuelle ?) celui-ci me répond : Mais non, tout cela va s'arranger !. 

Le samedi suivant, le Shah est renversé, au profit d'une Iran en république Islamique. En conséquence la femme de l'ambassadeur est obligé de vendre ces tableaux, grace à mon marchand de tableaux Monique de Chamard pour pouvoir se nourrir

 

Anecdote

Janvier 1946, destination la Tunisie au départ de Villacoublay; voyage à bord d'un bombardier Halifax, il faudra quatre escales avant d'arrivée à Tunis.

Elle rentre chez les soeurs d'Émilie de Vialar où elle étudie l'ère Carthaginoise; (Dougga, El Djem...). Elle devient la fille du "vice-roi" (délégué auprès du Résident général de France en Tunisie). Elle va faire des rencontres qui l'amènent à caricaturer les grands de ce monde, sans vergogne. Elle apprend aux beaux-arts de Tunis, le dessin ainsi que la réalisation de portraits. Elle rencontre le peintre Farion qui lui enseigne la technique de l'aquarelle; (dehors dans les grands espaces...). Elle a une adolescence dorée. Elle décroche son bac et rentre à Paris, car son pére est nommé " chef du protocol de la IV république aux affaires étrangères". Elle suit ses cours de philo au (Cour Désir, rue Jacob) avec les anciens professeurs de Simone de Beauvoir. Elle rentre aux (Arts Décoratifs modernes "rue du Dragon") dans le quartier Saint-Germain, et s'initie à la gravure chez Hayter, d'où elle obtient son 1er prix. Elle fait de plus en plus d'aquarelle dehors, et deviendra véritablement artiste peintre et graveur.

Elle a alors 21 ans.